16 octobre 2014 - Inauguration du Colloque Lyon sur le front de l’arrière - Bibliothèque Municipale de Lyon
Article mis en ligne le 16 octobre 2014 par Jean-Dominique DURAND
Imprimer cet article logo imprimer {id_article}

Monsieur le Directeur de la Bibliothèque Municipale de Lyon, Mesdames et Messieurs les conservateurs des Collections de la Bibliothèque Municipale, De la BDIC, de la BNU de Strasbourg, Madame la Directrice du CHRD, Monsieur le Directeur du LARHRA, Chers Collègues, Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux d’ouvrir ce Colloque au nom de Gérard Collomb, Maire de Lyon, successeur d’Edouard Herriot. Je le fais en tant qu’adjoint chargé entre autres de la Mémoire. Ce soir, c’est Georges Képénékian, Premier adjoint, adjoint délégué à la Culture, qui inaugurera l’exposition Lyon sur tous les fronts ! Je ne pourrai malheureusement pas être présent, devant me porter moi-même à la même heure sur un autre front ! Je m’excuse du reste par avance de devoir vous quitter rapidement sans pouvoir participer plus longtemps à votre Colloque. Je me réjouis personnellement de la collaboration entre les Universités de Lyon 2 et Lyon 3 avec la BML, me souvenant avoir établi dans le passé quelques ponts entre nos institutions, avoir organisé ici-même quelques colloques et expositions ; il se trouve que j’ai rencontré par hasard la semaine dernière Monsieur Bazin, votre prédécesseur, Monsieur Eboli, ce qui nous a permis de nous remémorer de bons et fructueux moments, souvenirs d’anciens combattants il est vrai. Cependant si je suis aujourd’hui parmi vous comme adjoint au Maire de Lyon, je n’oublie pas ma vocation universitaire, puisque j’ai organisé cette année trois colloques ou Journées d’études, à Lyon, Paris et Rome sur le sujet de la Première Guerre mondiale, et participé à divers ouvrages collectifs, et j’ai déjà inauguré ou dois inaugurer diverses manifestations autour de cette guerre. Je ne peux donc que me réjouir de l’ouverture de ce colloque important qui va examiner Lyon pendant la guerre, en s’appuyant en partie sur l’extraordinaire documentation rassemblée à la demande d’Edouard Herriot dès le début de la guerre, et récemment classée et cataloguée. Le Colloque et l’exposition qui l’accompagne, elle-même accompagnée d’un riche programme culturel dans le réseau des médiathèques lyonnaises, prend place parmi toute une série d’initiatives lyonnaises. Celles-ci vont de l’élaboration d’un excellent Dossier pédagogique par les Archives Municipales au colloque de Gadagne sur les religions à Lyon face à la guerre, à des expositions d’affiches, en particulier celle de la Fondation Renaud au Fort de Vaise, sans oublier un colloque sur les langues régionales et la Grande Guerre tenu au Conseil régional, une exposition sur les combattants italiens aux Archives municipales, une pièce de théâtre au Théâtre des Marronniers, et bien entendu Guignol avec d’une part un spectacle à la MJC Saint-Just donné dès ce soir, et surtout une grande exposition sur Guignol et la Grande Guerre, prévue en septembre 2015 aux Musées Gadagne. Parmi ces diverses initiatives, je me permets d’attirer votre attention sur la commémoration du discours prononcé par Jean Jaurès à Vaise, le 25 juillet 1914. A cette occasion nous avons accueilli une exposition très intéressante dédiée à Jaurès qui tourne jusqu’à la fin de l’année dans les mairies d’arrondissement. Pourquoi s’attacher à ce discours ? Pas seulement parce que c’est le dernier discours que Jaurès prononce en France avant d’être assassiné. Pas seulement parce que c’est un grand et beau discours sur le plan de la rhétorique. Surtout parce que c’est un très grand discours sur la paix, sur l’Europe et sur la folie du nationalisme. En ces temps de résurgence dans notre pays de discours de haine, de repli identitaire, de nationalisme et de rejet de l’Europe, où les valeurs fondamentales de la République sont menacées, il est important de méditer de tels textes. Aujourd’hui nous commémorons le déclenchement d’une guerre effroyable qui a mobilisé et broyé des millions d’hommes, de femmes, de familles, et des pays entiers. Nous allons étudier la mobilisation d’une grande ville de l’arrière. C’est un travail important pour la connaissance de l’histoire de notre cité. Mais je souhaite qu’en 2018 et 2919, nous célébrions la paix. Non pas la paix du Traité de Versailles, dont nous savons combien il fut désastreux, mais la paix dans tous ses aspects et de différents points de vue, historique bien sûr, mais aussi politique, philosophique, sociologique. Je ne manquerai pas de reprendre contact avec vous le moment venu, avec les institutions que vous représentez, pour que nous puissions mobiliser nos concitoyens autour d’un grand projet centré sur la Paix, porté par la Ville de Lyon, ville où l’humanisme est une valeur majeure, ville du dialogue et du vivre ensemble, ville de toutes les solidarités, comme elle l’a montré durant la Première Guerre mondiale. Je vous remercie de votre attention, et je vous souhaite un excellent travail.

Dans la même rubrique :

16 juillet 2017 : Discours à l’occasion de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France
le 16 juillet 2017
par Jean-Dominique DURAND
29 janvier 2017 : Discours à l’occasion du 72° anniversaire de la Libération des camps nazis Veilleur de Pierre
le 29 janvier 2017
par Jean-Dominique DURAND
06 octobre 2016 : Discours à l’occasion du Congrès national de l’Association des membres de la Légion d’Honneur décorés au péril de leur vie - Hôtel de Ville de Lyon
le 6 octobre 2016
par Jean-Dominique DURAND
13 septembre 2016 : Discours à l’occasion du dévoilement d’une nouvelle plaque mémorielle Prison Saint-Paul / Université Catholique de Lyon
le 13 septembre 2016
par Jean-Dominique DURAND
13 septembre 2016 : Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition Regards sur la Grande Guerre 1914-1919 - Salle Edmond Locard
le 13 septembre 2016
par Jean-Dominique DURAND
27 juillet 2016 : Discours en hommage au Fusillés de la place Bellecour - Lyon
le 27 juillet 2016
par Jean-Dominique DURAND
17 juillet 2016 : Discours à l’occasion de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France
le 17 juillet 2016
par Jean-Dominique DURAND
03 février 2016 - CHRD Lyon - Discours pour l’inauguration de l’exposition "Rêver d’un autre monde"
le 4 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
02 février 2016 - collège Vendôme (Lyon) - Discours pour l’inauguration d’une exposition sur la Bande dessinée et la Grande Guerre
le 2 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
31 janvier 2016 - Veilleur de pierre (Lyon) - Commémoration de la Libération des camps nazis
le 31 janvier 2016
par Jean-Dominique DURAND
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version :