04 novembre 2014 : Conférence de presse Présentation de la 4° édition du festival Labelsoie - Musées Gadagne
Article mis en ligne le 4 novembre 2014 par Jean-Dominique DURAND
Imprimer cet article logo imprimer {id_article}

Le festival Labelsoie qui devient avec sa 4° édition, une véritable institution, permet de souligner l’importance pour notre ville de son patrimoine matériel et immatériel. La notion de patrimoine immatériel est récente. Elle date du début des années 1990, mise en valeur sous l’influence de l’UNESCO. Il s’agissait de protéger les cultures traditionnelles vivantes. On a pris conscience, sans doute sous l’effet de la globalisation et d’une certaine uniformisation du monde, que le patrimoine culturel ne se limite aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend aussi des traditions, des savoir-faire, des connaissances, ce qui est hérité, transmis par les générations passées et que notre génération doit transmettre à ses héritiers. Le patrimoine matériel s’impose peut-être d’une manière plus évidente, car par définition, il est visible. Mais en a-t-on bien conscience ? Les traboules, les immeubles des canuts, les machines à tisser, n’ont-ils pas failli disparaître parfois parce que vieillissants, victimes de l’idéologie de la modernité. Il a fallu se battre à Lyon, notamment dans les années 1950/ 1960, pour faire prendre conscience aux autorités politiques de leur valeur patrimoniale qui paraît évidente aujourd’hui. Des pionniers, des prophètes comme Régis Neyret, des associations ont joué un rôle majeur à un moment donné. La Ville de Lyon, dont le patrimoine monumental a été reconnu par l’UNESCO comme patrimoine de l’humanité dans un secteur donné de la cité, est particulièrement attentive à ce double patrimoine, remarquablement synthétisé par le Festival Labelsoie. C’est que ce patrimoine, je dirais physique, n’est pas séparable du patrimoine immatériel, qui est un patrimoine humain, il est en lien avec le vécu des hommes et des femmes qui vivent depuis des siècles sur les bords du Rhône et de la Saône. Il y a les pierres et il y a les hommes, les pierres n’ont aucun sens sans les hommes, et les hommes font vivre les pierres. L’histoire des canuts illustre bien ce propos. Les nombreuses activités proposées durant le festival permettent de mesurer combien les deux patrimoines, matériel et immatériel, s’entremêlent, se nourrissent l’un l’autre, et contribuent à forger la mémoire lyonnaise, à identifier une culture lyonnaise. Celle-ci s’exprime dans des lieux, comme dans des modes de vie et des savoir-faire. On pourra ainsi trabouler pour gagner à la Croix-Rousse, la Maison des canuts et l’Atelier de passementerie, et admirer le travail réalisé sur les métiers Jacquard. On pourra assister à des séances de tissage et revisiter l’histoire des canuts à travers leurs révoltes et leurs espoirs. On pourra profiter des innombrables activités proposées par les Musées Gadagne, musées d’histoire de la ville de Lyon, des mentalités et des modes de vie lyonnais. On prendra donc la mesure, durant tout le festival, de la vitalité d’un patrimoine vivant qui s’inscrit dans une histoire longue. Mais loin d’être figé, ce patrimoine vit, se transforme, s’adapte à notre temps. Précisément parce qu’il peut s’appuyer sur une longue tradition de transmission, il sait se remettre en question, innover, et rester une force de frappe remarquable de l’économie lyonnaise.

Dans la même rubrique :

15 septembre 2016 : « La Ville et ses couleurs » - Le Patrimoine et le Temple du Change
le 15 septembre 2016
par Jean-Dominique DURAND
14 juillet 2016 - Discours à l’occasion de la clôture du Congrès mondial Terra 2016 - Palais des Congrès de Lyon
le 14 juillet 2016
par Jean-Dominique DURAND
28 juin 2016 - Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition Architecture en terre : les pionniers de la Modernité - Archives Municipales de Lyon
le 28 juin 2016
par Jean-Dominique DURAND
28 juin 2016 - Discours à l’occasion de l’inauguration du nouvel Archevêché
le 28 juin 2016
par Jean-Dominique DURAND
23 juin 2016 - Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition Le sport européen à l’épreuve du nazisme Des J.O. de Berlin aux J.O. de Londres (1936-1948) - C.H.R.D. 23 juin 2016
le 23 juin 2016
par Jean-Dominique DURAND
22 février 2016 - Musée des Confluences - Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition "Ma terre première, pour construire demain" et du lancement du grand événement "Lyon 2016, Capitale de la terre"
le 22 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
10 février 2016 - musées Gadagne - Allocution à l’occasion du Lancement du premier site Internet en chinois dédié au secteur UNESCO
le 10 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
10 février 2016 - Bibliothèque Municipale de Lyon - Discours à l’occasion du vernissage de l’exposition Peintres et Vilains. Imprimer l’art
le 10 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
18 juin 2015 : Message à la Royal British Legion à l’occasion de la plantation de rosiers Remembrance Grande Roseraie du Parc de la Tête d’Or
le 1er octobre 2015
par Jean-Dominique DURAND
27 septembre 2015 : Discours en l’honneur de Monsieur Louis Robilliard organiste titulaire de l’église Saint-François de Sales
le 27 septembre 2015
par Jean-Dominique DURAND
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version :