09 juin 2015 : inauguration de l’Atelier de Tissage municipal de la Montée Justin Godard Association Soierie Vivante
Article mis en ligne le 9 juin 2015 par Jean-Dominique DURAND
Imprimer cet article logo imprimer {id_article}

Monsieur le Maire du 4° Arrondissement, Cher David Kimelfeld, Madame la Présidente de l’Association « Soierie Vivante ! », Madame Anne-Marie Wiederkehr, Mesdames et Messieurs les élus, Monsieur le représentant du Consulat Général du Japon, Madame la représentante du Directeur des Musées Gadagne, Cher Michel Rodarie, Chère Virginie Satre, Chère Madame Renée Fighiera qui avez tant œuvré dans cet atelier, je vous salue très respectueusement, ainsi que votre famille, Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

C’est toujours pour moi, un plaisir de venir dans le 4° arrondissement, à la Croix-Rousse, qui a joué un rôle si important dans l’histoire de Lyon, qui reste tellement présente dans la Mémoire collective de nos concitoyens. Ici, le souvenir du travail de la Soie est partout. Et ce n’est pas qu’un souvenir, c’est aussi une activité vivante, une production qui n’a jamais vraiment quitté le quartier. La soie dans tous ses aspects, la vie des hommes par et pour la soie, les conditions du travail, les luttes pour la dignité, mais aussi les techniques, les machines, les productions, les activités artistiques autour de la Soie, représentent un élément clé de l’identité de Lyon. C’est pourquoi la Ville impulse depuis de nombreuses années une politique volontariste pour préserver et mettre en valeur son patrimoine soyeux, pourtant longtemps négligé. Cette politique autour de l’histoire de la Soie et des Canuts est l’un des marqueurs et l’une des réussites de notre politique patrimoniale. Depuis 2001, la Ville a entrepris le sauvetage de tout un patrimoine, matériel et immatériel, autour de la technique, des machines, des entreprises, mais aussi de l’histoire. Depuis 2011, l’année culturelle est rythmée à l’automne par le festival LabelSoie, qui associe les mondes du commerce, de l’industrie, de la culture à travers toutes sortes d’initiatives qui vont de la présentation des productions contemporaines de nos soyeux, à l’expression théâtrale ou aux récits historiques. Ce patrimoine, c’est le souvenir des hommes et de leurs luttes, ce sont des outils, des métiers, c’est une production qui contribue jusqu’à aujourd’hui au prestige de Lyon dans le monde entier.

C’est pourquoi dès 2001, la Ville a voulu soutenir deux institutions porteuses de mémoire et de patrimoine, la Maison des Canuts alors en grande difficulté, et Soierie Vivante. Grâce à un montage astucieux, associant la propriété municipale des biens et leur gestion privée, grâce à l’implication passionnée de leurs responsables respectifs, Virginie Satre et Philibert Varenne pour la Maison des Canuts, Michel Rodarie pour « Soierie Vivante ! », et l’engagement de nombreux bénévoles, l’essentiel a été préservé, restauré, en termes de savoir-faire et de mémoires, et surtout, et là est l’essentiel, maintenu vivant, en activité. Car ce qui est présenté dans les deux structures qui contribuent tant à animer la Croix-Rousse, et qui se complètent bien en organisant des activités complémentaires, est vivant, fonctionne. Il ne s’agit pas de présenter une exposition figée, mais de permettre aux visiteurs de faire fonctionner des métiers bien entretenus, voire de produire eux-mêmes. C’est pourquoi le soutien de la Ville ne s’est pas démenti depuis près de quinze ans : il s’agit bien de préserver, au cœur de la Croix-Rousse une activité patrimoniale rentable, qui passionne touristes et Lyonnais. Les Musées Gadagne, avec leurs magnifiques collections, viennent compléter ce paysage patrimonial, et donnent à voir la beauté des productions qui nous enchantent.

Aujourd’hui, nous inaugurons officiellement un atelier de tissage représentatif, typique de ce qui se construisait dans la deuxième moitié du XIX° siècle : un local en rez-de-chaussée qui accueillait les métiers à tisser, une soupente pour le repos nocturne, une cave, un grenier. En 1993, la Ville avait acquis l’atelier de passementerie de la rue Richan ; elle acquiert celui-ci, situé montée Justin Godart, en 2014, pour la somme non négligeable de 150.000 euros, et entreprend aussitôt les travaux de rénovation et de mise aux normes de sécurité pour un montant de 35.000 euros. Il est désormais l’Atelier municipal de tissage. Dans le même temps, Madame Stival a fait don à « Soierie Vivante ! » de l’ensemble des machines de son atelier, permettant la fabrication de fils d’or et d’argent. Une partie a pu être récupérée par la Ville grâce aux efforts des bénévoles de « Soierie vivante ! » qui en ont assuré le démontage et le remontage. Pour le moment, dans l’attente d’une meilleure solution, ces outils de production, témoins de l’épopée de la Grande Fabrique Lyonnaise sont stockés dans un local municipal.

On mesure à travers ces éléments, et les sommes engagées, l’effort collectif fourni. Bien entendu, nous sommes conscients de la nécessité de poursuivre dans la voie engagée, de rester à l’écoute des demandes et des propositions. Je n’oublie pas l’Atelier Matelon qui doit retenir toute notre attention, tout en étant conscients des difficultés liées à la mise en sécurité. En sachant que, malheureusement, la Ville, dans un contexte de grandes difficultés économiques, ne pourra pas tout faire, qu’il y aura, comme pour toutes les activités culturelles, des sacrifices à faire, qui seront parfois douloureux. Mais le passé parle pour l’avenir : les heureuses réalisations considérables de ces dernières années, témoignent de l’engagement ferme et continu de la Ville, aux côtés de l’extraordinaire énergie que vous avez déployée, et que vous déployez avec passion, vous, associations, salariés, bénévoles, habitants du quartier, pour que Lyon fasse vivre au présent son histoire.

Dans la même rubrique :

15 septembre 2016 : « La Ville et ses couleurs » - Le Patrimoine et le Temple du Change
le 15 septembre 2016
par Jean-Dominique DURAND
14 juillet 2016 - Discours à l’occasion de la clôture du Congrès mondial Terra 2016 - Palais des Congrès de Lyon
le 14 juillet 2016
par Jean-Dominique DURAND
28 juin 2016 - Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition Architecture en terre : les pionniers de la Modernité - Archives Municipales de Lyon
le 28 juin 2016
par Jean-Dominique DURAND
28 juin 2016 - Discours à l’occasion de l’inauguration du nouvel Archevêché
le 28 juin 2016
par Jean-Dominique DURAND
23 juin 2016 - Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition Le sport européen à l’épreuve du nazisme Des J.O. de Berlin aux J.O. de Londres (1936-1948) - C.H.R.D. 23 juin 2016
le 23 juin 2016
par Jean-Dominique DURAND
22 février 2016 - Musée des Confluences - Discours à l’occasion de l’inauguration de l’exposition "Ma terre première, pour construire demain" et du lancement du grand événement "Lyon 2016, Capitale de la terre"
le 22 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
10 février 2016 - musées Gadagne - Allocution à l’occasion du Lancement du premier site Internet en chinois dédié au secteur UNESCO
le 10 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
10 février 2016 - Bibliothèque Municipale de Lyon - Discours à l’occasion du vernissage de l’exposition Peintres et Vilains. Imprimer l’art
le 10 février 2016
par Jean-Dominique DURAND
18 juin 2015 : Message à la Royal British Legion à l’occasion de la plantation de rosiers Remembrance Grande Roseraie du Parc de la Tête d’Or
le 1er octobre 2015
par Jean-Dominique DURAND
27 septembre 2015 : Discours en l’honneur de Monsieur Louis Robilliard organiste titulaire de l’église Saint-François de Sales
le 27 septembre 2015
par Jean-Dominique DURAND
puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V2
Version :